Le Reiki Occidental
  Un lien entre la Terre et le Ciel

Introduction au Reiki Occidental

Introduction au Reiki Occidental

Pourquoi un Reiki différent de celui de Mikao Usui ?

Enseignée au Reiki Usui depuis mars 1995, à la Maîtrise en juillet 1996, j'ai refait ma Maîtrise en 2007 pour connaître les nouvelles informations concernant le monde du Reiki selon Usui et les offrir à mes élèves. En effet, en 1995 - 1996, certains enseignants de Reiki Usui venaient juste de se séparer de l'Alliance (fondée par la petite fille de Madame Takata) et cherchaient par eux-mêmes la vérité sur Mikao Usui et ses enseignements...J'étais intriguée et heureuse d'en connaître les secrets...
Les nouvelles connaissances m'ont suffisamment bouleversée et interrogée pour que je commence à me poser de bonnes questions en ce qui concerne cet art énergétique. Ne vivons-nous pas à « l'Ere de la conscience de soi » ?
Jusqu'alors, je savais que l'énergie de vie circule dans le premier corps subtil de l'être humain : le corps éthérique. C'est lui qui apporte la vie au corps physique, corps de manifestation (1er degré de Reiki). Avec le second degré de Reiki Usui, nous apportons, grâce aux symboles et/aux kotodamas (sons sacrés qu'utilisait à l'origine Mikao Usui, avant les symboles) de l'énergie de vie plus particulièrement dans le corps astral ou émotionnel. Avec le troisième degré de Reiki Usui, nous apportons davantage de vie dans le corps mental.

Je ne me posais pas de questions quant à la nature des énergies actives dans nos divers corps énergétiques (notre microcosmos) et présentes autour de nous, dans le macrocosme. J'appelais, dessinais et nommais les symboles proposés par mon Enseignant en Reiki Usui en restant concentrée, appliquée et à l'écoute de mes mains durant les séances énergétiques...

Et puis en 2007, j'ai réalisé que pour entrer encore davantage en résonance avec cet art énergétique et le rendre plus efficient, il était important pour moi d'entrer plus profondément dans la connaissance en m'interrogeant :

- Quel est l'origine de ces courants de vie actifs autour de nous qui apportent la vie à notre enveloppe corporelle et nos divers corps subtils ?
- Qu'est-ce qu'un symbole ? Que manifeste t-il ?
- Pourquoi emploie t-on dans la pratique du Reiki des symboles d'écriture japonaise et que signifient-ils ? Mon enseignant m'a appris ce qu'ils voulaient dire, mais comment accéder par moi-même à la source de la connaissance puisque Mikao Usui est décédé en 1926 ?
- Quelles sont les fréquences vibratoires contenues dans le son émis des kototamas et comment agissent-elles dans le corps éthérique, le corps astral et le corps mental ?

Il devenait urgent pour continuer à enseigner le Reiki Usui dans de bonnes conditions de
trouver des réponses satisfaisantes à ces questions.

J'ai mené mes recherches par :

- Une recherche extérieure :

J'ai relu et même « épluché » la douzaine de livres Reiki que j'avais à la maison et j'ai trouvé au moins une réponse qui a amené de nouvelles questions. Dans le « REIKI Le Livre Source » de Bronwen et Frans Stiene aux éditions Exclusif, de la page 89 à 93, il est clairement indiqué à quelles sources spirituelles sont reliées les symboles Usui. Ainsi, tout symbole est porteur d'une information particulière lié à l'énergie d'un Dieu ou d'une Déesse et ce sont ces entités spirituelles qui influencent les symboles actifs dans nos corps énergétiques.

C'est une réponse très intéressante et très importante : « Qui sont ces Dieux, ces Déesses ? » Et bien....ce sont des entités spirituelles liées au Bouddhisme de la Terre Pure, forme de bouddhisme japonais que pratiquait Mikao Usui. Et c'est maintenant qu'il y a un souci, car  dans ma pratique personnelle, ces forces spirituelles n'évoquent rien de spécial en moi, mon coeur ne s'en émeut pas...

- Une recherche intérieure :

Je ne suis pas japonaise, je ne parle pas cette langue, je ne connais pas le Bouddhisme de la Terre pure, mais j'ai confiance en Mikao Usui et dans son expérience intérieure et extérieure. Alors, j'ai emmené en moi dans la méditation, durant plusieurs mois, les questions non résolues et le résultat de mes recherches (« Aide-toi et le Ciel t'aidera. », n'est-ce pas ?). Je me reliais aussi dans la journée à ce travail intérieur.

Et c'est à Lille où j'animais un séminaire que la réponse « est descendue » un matin de novembre 2009, soit deux ans et 4 mois après le début de mon questionnement. J'ai le sentiment qu'à une question sincère, non égoïste, nous obtenons toujours une réponse...tôt ou tard...Apprenons l'écoute, la patience et l'humilité...

Cette réponse reçue est emplie de juste raison et correspond à mon cheminement intérieur qui repose essentiellement sur : « La Science de l'Esprit » (voir Pierre Lassalle  aux éditions Terre de Lumière « La Vie spirituelle » ou Rudolf Steiner aux éditions Triades « La Science de l'occulte »). Les informations nécessaires pour la suite de mon travail y sont contenues. Elles étaient à portée de ma main et tout s'est éclairé !

Le corps éthérique, premier corps subtil ou énergétique humain est façonné, nourri par les 4 éthers dominants présents dans le monde éthérique dans lequel nous baignons. Ce sont les mêmes forces emplies « d'esprit de vie » (ou spirituelles) à l'oeuvre dans la Nature. Nous sommes issus à la fois de la Terre et du Ciel et bénéficions de ces influences énergétiques.

Le corps astral est façonné, nourri par les énergies convergentes des astres. Les courants de vie actifs dans le système solaire agissent dans notre propre monde astral et y apportent paix, équilibre et soutien énergétique, pour les mouvements de notre psyché, de nos sentiments.

Le corps mental est un corps subtil protégeant « l'Esprit » (ou « l'Essence ») qui vit dans notre coeur. De mon point de vue, il se nourrit de la sagesse des sphères planétaires et stellaires et demande de la part de l'être humain un travail individuel et spirituel qui consiste à « Emplir sa pensée et son sentiment de la Sagesse des astres pour agir la Bonté céleste sur notre planète ».

Autrement dit, ce corps mental a besoin de nourriture spirituelle (d'esprit de vie) que l'aspirant à la lumière trouvera dans une vie intérieure riche et méditative reposant sur l'étude d'un courant spirituel véritable. A chacun sa ou ses réponses. Je ne suis pas un guide spirituel.

Un véritable guide spirituel a vaincu son ego et il ne reste plus en lui que le Vrai, le Beau, le Bon. Il rayonne alors la lumière et la vie de la Sagesse qui a façonné ce monde et dont nous sommes tous issus.

Ainsi, à travers une nouvelle manière d'approcher l'art énergétique qu'est le Reiki, j'ai pu apporter à mes élèves quelques connaissances propres à notre culture spirituelle occidentale, finalement peu connue du public...Je les remercie pour leur confiance.

Il y a à notre époque un fort engouement pour tout ce qui vient de l'Orient et si la Sagesse Occidentale est issue des expériences de civilisations orientales passées, on peut se demander, depuis le fondement des civilisations égyptienne, grecque, puis romaine, s'il n'y a pas en Europe une sagesse adaptée à l'être humain qui s'incarne aujourd'hui sur ce territoire géographique ?

Il se trouve que depuis fort longtemps la sagesse occidentale a identifié, nommé et représenté sous forme symbolique ces courants de vie à l'oeuvre dans la Nature et à l'intérieur de l'être humain (qui est un élément de la nature). Ces connaissances faisant partie du patrimoine culturel occidental, pourquoi s'en priver ?

C'est grâce à ce travail personnel que j'ai résolu mon conflit intérieur et que j'expérimente un art énergétique qui fait appel à des courants de vie bien spécifiques. Chaque symbole en est la quintessence.

Si je respecte le Reiki selon Mikao Usui, sur lequel s'appuie mon enseignement, le Reiki que j'enseigne aujourd'hui a dû trouver un autre nom pour se différencier. Il est appelé depuis le mois de février 2010, date de l'animation du premier Niveau 1 : « Le Reiki Occidental » ou « Le Reiki Autrement ». Les résultats sont probants et prometteurs. Toutes mes découvertes en ce qui concerne le monde énergétique y trouve leur place et mes formations s'approfondissent d'année après année.

La vie est mouvement et changement n'est-ce pas ? Lorsque le passé se fige, il y a comme une sclérose, une non-circulation de la vie...Alors ? Vive le mouvement de la Vie...A l'infini !

Patricia